gpl.forumeurs.fr
http://gpl.forumeurs.fr/gpl/

la presse et le GPL
http://gpl.forumeurs.fr/presse-gpl-t2422-20.html
Page 2 sur 8

Auteur:  Bidibule [ Sam 28 Jan 2017 16:30 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Nouvel article http://www.automobile-entreprise.com/La-filiere-GPL-retrouve-le-moral,5588

Auteur:  Franck [ Sam 28 Jan 2017 17:56 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

:top:

Auteur:  danwoj37 [ Mar 14 Nov 2017 12:22 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Article intéressant :
https://www.challenges.fr/automobile/do ... ise_513128

A+

Auteur:  ManuTaden [ Mar 14 Nov 2017 13:38 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Bonjour

La brochure prospective de l'Ademe pour les années 2035-2050 : a lire ici

Un résumé extrait du site de l'afgnv : Ce scénario de l'ADEME prévoit un partage équilibré, entre électricité, hybride rechargeable et GNV dans la vente de véhicules particuliers neufs en 2050 : 32% pour le GNV, 30% pour l'électricité et 38% pour l'hybride rechargeable
Attention, GNV, donc méthane, pas GPL (mélange propane & butane)
par contre GNV = méthane = gaz naturel mais aussi, et surtout, gaz issu de déchets verts / alimentaires / agriculture ...
mais surtout gaz qu'il est possible de fabriquer à la maison, ensuite un p'tit coup de compresseur et le plein est fait :)
Sur certaines installations telles que les Twingo des années 2000 réalisées pour les administrations locales, la seule différence entre l'installation GPL et le GNV est le réservoir et un paramétrage de boitier électronique.

Auteur:  Raoul_95 [ Dim 19 Nov 2017 11:22 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Le GNV , il n'y a pas beaucoup d'autonomie, je crois ? :??:

Auteur:  bricoducat [ Mer 22 Nov 2017 19:14 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Raoul_95 a écrit:
Le GNV , il n'y a pas beaucoup d'autonomie, je crois ? :??:

Mon GPList avait une 106 au GNV de pret
200km d'autonomie
Mais 6 ou 7 euro de plein si je me rappelle bien (en tout cas moins de 10)
Les Mercedes classes C actuelles ont des modèles prévus pour le GNV d'origine.
En terme de combustion c'est encore plus propre de le GPL car un seul gaz pas un mélange variable.
A l'époque sur du prins VSI 1 après le détenteur (qui remplace le vaporisateur) c’était pareil (mêmes pièces).
Et plus d'emmerdes de vaporisateur avec des saletés dans le gaz.
Il existe des réservoirs très haute pression avec plus d'autonomie, une boite lyonnaise installe des compresseurs pour faire le plein chez soi.
Avec plusieurs voitures c'est vite rentabilisable, comme installation, mais je ne connais pas la fiscalité.

Auteur:  gazgaz [ Mer 22 Nov 2017 19:57 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Pour le GNV, le compresseur à domicile est actuellement réservé aux entreprises.
Dans le passé EDF avait commencé à développer les compresseurs à domicile pour les particuliers dans la région de Toulouse avant d'arreter tout d'un coup.
Au GNV, l'autonomie est faible ce qui nécessiterait beaucoup de stations. Ce qui n'est malheureusement pas le cas en France. Le GNV est tout à fait inadapté pour un gros rouleur. C'est très bien pour les voitures de flotte captives qui tournent en local à condition d'avoir une station de recharge chez soi.
Actuellement le GNV est vendu plutôt cher au particulier 1,26 €uro le kilo (prix moyen européen : 1,00 €).

Auteur:  Raoul_95 [ Mer 22 Nov 2017 20:49 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Merci ce ces précisions ! :top: C'est plus sur les Bus que l'on trouve le GNV ?

Auteur:  danwoj37 [ Jeu 11 Jan 2018 17:59 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Vu sur internet :
LES VENTES DE VOITURES AUX GPL ONT BONDI EN ALLEMAGNE
Selon les chiffres du KBA (office fédéral des Transports), les ventes de voitures neuves aux GPL ont bondi de 47,2 % en 2017, à 4 400 unités (soit une part de marché de 0,13 %).
De plus, les ventes de voitures au GNV ont augmenté de 14,9 % en Allemagne en 2017, à 3 723 unités.

A titre de comparaison, les ventes de voitures diesel ont reculé de 13,2 % l'an dernier sur le marché allemand. (AUTOMOBILWOCHE 10/1/18)

Auteur:  Raoul_95 [ Jeu 11 Jan 2018 18:35 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Pourquoi ? Ils ont une aide à l'achat depuis l'année dernière ? :??:

Auteur:  bricoducat [ Ven 12 Jan 2018 10:21 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Raoul_95 a écrit:
Pourquoi ? Ils ont une aide à l'achat depuis l'année dernière ? :??:


Non pas que je sache, mais avec la sensibilité "écolo" des allemands, maintenant qu'on ne peut plus raisonnablement ignorer que les diesel est une merde qui tue, cela devient mauvais pour l'image des entreprises.

Les diesels eco blue efficeciency etc.... ne font plus illusion.
L'essence coûte quand même plus cher quand tu roule beaucoup.
La fiscalité ne favorise pas le diesel
Le biogaz (méthane donc GNV) est promu comme moyen de valoriser le lisier des porcheries (ce qui est possible car les exploitations sont plus grandes et l'obtention des autorisations plus rapides)
Je crois qu'une conversion coûte moins cher que chez nous, en fait dans l'est j'ai vu des annonces ou ils font ça en Pologne.

D’où l’essor des voitures de fonction/services, hybrides, GPL, GNV

Auteur:  danwoj37 [ Ven 30 Nov 2018 18:01 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Article sur les carburants "alternatifs " donc sur le GPL entre autres dans Autoplus de cette semaine.

-- Edit du Jeu 29 Mar, 2018 5:33 pm --

Article intéressant sur le bioGPL de chez Primagaz :
http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 73410.html

-- Edit du Ven 30 Nov, 2018 6:01 pm --

Vu sur internet :
L’usine Opel de Figueruelas en Espagne produit actuellement environ 7,4 % de véhicules
fonctionnant aux GPL. Le site fabrique en effet entre 140 et 150 véhicules aux GPL par jour, sur
une production totale de 1 900 véhicules/jour.
Opel produit à Figueruelas les versions aux GPL des Corsa et des Mokka X.
Les immatriculations de voitures aux GPL en Espagne ont été multipliées par six au cours dix
premiers mois de 2018, à 15 300 unités. Il existe quelque 600 stations de distribution de GPL à
travers le pays, qui suffiraient à alimenter un parc trois fois supérieur à celui qui circule actuellement
(73 140 véhicules fonctionnant aux GPL circulent en Espagne).

Fichiers joints:
gpl.pdf [1.07 Mio]
Téléchargé 189 fois

Auteur:  Raoul_95 [ Lun 3 Déc 2018 09:48 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Ah oui ? Il faut espérer que Peugeot ne leur fasse pas arrêter le GPL... :/
C'est vrai qu'en Espagne : encore plus rare qu'en France de trouver des pompes pour le GPL... :cry:

Auteur:  danwoj37 [ Jeu 7 Mar 2019 11:45 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

LES IMMATRICULATIONS DE VÉHICULES DIESEL EN EUROPE ONT
ENCORE BAISSÉ EN 2018
Les dernières statistiques de l’Acea (Association européenne des constructeurs d’automobiles)
montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l’Union européenne en
2018, au plus grand bénéfice de l’essence. A l’exception de la Bulgarie et de l’Estonie, tous les
marchés en Europe délaissent progressivement le diesel, qui pèse désormais 35,9 % des 18
millions de véhicules neufs mis sur le marché.
A contrario, les immatriculations de véhicules à essence ont augmenté de 12,8 %, à 8,5 millions
d’unités. La part de marché de ce carburant a grandi de 6,5 points pour représenter 56,7 % des
ventes de voitures neuves.
Les véhicules électriques ont progressé de 0,5 point pour atteindre 2 % des immatriculations de
voitures neuves. La Norvège reste le plus grand marché de véhicules électriques en Europe avec
46 143 unités enregistrées en 2018, suivie de l’Allemagne et de la France.
Les véhicules hybrides ont également enregistré de bonnes performances l’année dernière (+ 35,6
%), représentant plus de la moitié de toutes les immatriculations de motorisations alternatives. La
demande en hybrides a augmenté dans l’ensemble de l’UE en 2018, chacun des cinq plus grands
marchés affichant une croissance à deux chiffres.
La part des véhicules fonctionnant au gaz naturel et au GPL a quant à elle augmenté de 11,2 % en
2018. L’Italie était toujours le marché le plus important, même si les volumes y sont restés
relativement stables (+ 0,1 %). L’Espagne (+ 323,8 %) et l’Allemagne (+ 90,1 %) ont enregistré une
croissance significative de leurs immatriculations des voitures fonctionnant au GPL et au gaz
naturel.

Source : JOURNALAUTO.COM (27/2/19)

-- Edit du Jeu 07 Mar, 2019 11:45 am --

PSA et Renault piloteront leur production 2019 en fonction du CO2

REUTERS | LE 06/03/19 À 20:02 | MIS À JOUR LE 07/03/19 À 08:14

GENEVE, 6 mars (Reuters) - Les deux constructeurs automobiles français piloteront plus que jamais cette année la production et les ventes de leurs voitures en fonction de leurs émissions de CO2 afin d'être fin prêts pour l'entrée en vigueur du nouveau plafond européen en 2020.
PSA et Renault tiennent chacun tous les mois des réunions internes sur le sujet car ils devront, comme l'ensemble des constructeurs automobiles européens, ramener les émissions moyennes de leurs voitures neuves à 95 grammes l'an prochain.
Cette valeur de CO2, principal gaz à effet de serre, est théorique car elle dépend en fait de la masse des véhicules. Les spécialistes des grandes berlines ont une limite supérieure tandis que pour un généraliste comme PSA, le plafond est fixé à 93 grammes.
"Nous pilotons nos ventes et nos stocks de manière à atterrir à un niveau au 31 décembre qui nous permettra d'atteindre nos objectifs de 2020. Nous serons au rendez-vous", a déclaré Gilles Le Borgne, directeur de la R&D de PSA au journées presse du salon de l'automobile de Genève.
Le comité CO2 du groupe, désormais présidé en personne par le président du directoire Carlos Tavares, dispose de plusieurs leviers: immatriculations des premiers véhicules hybrides et électriques de nouvelle génération, introduction de moteurs essence plus efficients et maintien de quelques blocs diesels, plus vertueux que l'essence en matière de CO2 bien que cette technologie soit désormais tombée en disgrâce.
Le comité a également décidé de supprimer prochainement de la gamme du groupe les mauvais élèves en matière de CO2, qu'il s'agisse de silhouettes de voitures ou de certaines motorisations au sein d'une même silhouette.
"Les décisions se prennent au fil de l'eau et arriveront autour des congés de cet été", a ajouté Gilles Le Borgne.
Il n'a pas précisé les modèles ou les moteurs sur la sellette. On trouverait plusieurs d'entre eux chez Opel, l'ancienne filiale européenne de l'américain General Motors en train de basculer à vitesse accélérée sur la technologie de son propriétaire français.
Parmi les marques historiques de PSA, des moteurs sportifs comme celui de la 208 GTi pourraient aussi disparaître à cette occasion du catalogue puisque la petite bombe de Peugeot doit être remplacée à terme par la nouvelle 208 GT électrique révélée à Genève.

ELECTRIQUE, MAIS AUSSI GPL A LA RESCOUSSE
Chez Renault, le directeur général Thierry Bolloré n'a pas voulu dire non plus si des modèles ou des moteurs verraient leur carrière écourtée dans la perspective de 2020, mais il a assuré lui aussi que le groupe serait au rendez-vous.
"Payer des amendes n'est pas une option", a-t-il dit à Genève, en référence aux sanctions financières prévues en cas de dépassement des nouveaux plafonds de CO2.
Renault compte sur ses nouveaux moteurs essence plus efficients, comme celui qu'embarque la Clio 5 révélée au salon et qui affiche justement une performance de 100 grammes de CO2 au kilomètre. Et le groupe au losange dispose aussi d'un avantage compétitif grâce à une gamme de véhicules électriques lancée il y a déjà plusieurs années et dont il a écoulé pas moins de 49.600 exemplaires l'an dernier.
Chez Dacia, l'introduction de l'électrique et de l'hybride - comme celui qui arrivera sur la Clio début 2020 - ne seront d'actualité que lorsque les coûts de ces technologies auront suffisamment baissé pour devenir compatibles avec le modèle économique du low cost.
"Vu les volumes très conséquents de Dacia, la marque doit trouver son chemin sur les émissions, aussi bien par rapport à la contrainte globale du groupe que par rapport aux demandes de nos clients", a indiqué Jean-Christophe Kugler, directeur des opérations Europe de Renault, lors du salon.
"Une première réponse à cette question, c'est le GPL qu'on a ouvert sur l'ensemble de la gamme, une première réponse économique et écologique qui correspond bien au business model de Dacia", a-t-il ajouté.
Le poids du GPL (Gaz de pétrole liquéfié) dans les ventes européennes hors France de la marque a ainsi bondi l'an dernier à 18%, contre 11% en 2017.

S'ils sont convaincus d'être prêts, les constructeurs doivent sans tarder réorienter l'offre proposée aux clients. En France, en février, les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves ont encore refusé de baisser en-dessous de 112 grammes, un plancher qu'elles ne parviennent pas à enfoncer depuis maintenant cinq mois.

Auteur:  davr51 [ Jeu 7 Mar 2019 22:53 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Opel refuse de me vendre leur corsa GPL.
C'est insupportable.

Auteur:  Beone68 [ Sam 9 Mar 2019 18:54 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Change de concessionnaire ? Il y en a bien un qui a des chiffres de vente à atteindre !

Auteur:  Alucard [ Sam 9 Mar 2019 19:38 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Tu m'étonne...

Auteur:  davr51 [ Dim 10 Mar 2019 10:07 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

C'est pas du tout ça...
Les vendeurs s'ils le pouvait le ferait... C'est juste Opel France qui ne commercialise plus cette corsa (en france) par contre elle est toujours proposée par Opel en Belgique Italie, Espagne....
Malgré que le Mokka GPL soit proposé en france (mais il coûte 1 bras), refus d'Opel france de m'en vendre une. (j'en ai déjà une D)
Çà ressemble à de l'inaction climatique.

Auteur:  Papet du Gard [ Dim 10 Mar 2019 10:19 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

Alors va en acheter une en Belgique (je présume que le 51 de ton avatar est ton département, la Marne, pas très loin de la Belgique).......

Auteur:  Le renard [ Lun 11 Mar 2019 06:57 ]
Sujet du message:  Re: la presse et le GPL

davr51 a écrit:
C'est pas du tout ça...
Les vendeurs s'ils le pouvait le ferait... C'est juste Opel France qui ne commercialise plus cette corsa (en france) par contre elle est toujours proposée par Opel en Belgique Italie, Espagne....
Malgré que le Mokka GPL soit proposé en france (mais il coûte 1 bras), refus d'Opel france de m'en vendre une. (j'en ai déjà une D)
Çà ressemble à de l'inaction climatique.


Effectivement, quand ma soeur m'a demandé quelle citadine elle pouvait acheter en GPL, j'ai pensé à la corsa. Je me suis rendu compte après de multiples recherches sur le net qu'elle n'était plus vendu en France, c'est vraiment dommage !

Page 2 sur 8 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2008-2012 Franck M.
http://gpl.forumeurs.fr